Développement durable

L’Hôpital Elisée Charra s’est inscrit dans une démarche de développement durable dans le cadre de son projet d’établissement.

Un programme est établi qui atteint progressivement les objectifs définis. Il décline trois volets d’action :

  •  la qualité de l’environnement (tri sélectif des déchets favorable au recyclage, gestion de l’eau, gestion des transports, veille sanitaire environnementale, gestion des espaces verts, organisation de friches écologiques),
  •  l’efficacité économique (audit énergétique, politique d’achat éco-responsable, commerce équitable, limitation des consommations au strict nécessaire),
  •  l’équité sociale (avenant au projet social, politique de communication, qualité de vie au travail, travail en lien avec des associations locales).

 

Ces efforts sont réalisés en partenariat avec des associations spécialisées et les collectivités territoriales :

Conseil Régional Rhône-Alpes, Conseil Général de l’Ardèche, Communauté de Communes de Lamastre, Commune de Lamastre, Association Pôlenergie 07, ADEME Rhône-Alpes, Chambre d’agriculture de l’Ardèche, association des pêcheurs à la ligne du Doux, Association Ardèche Le Goût, etc…

 

Les actions majeures abouties ou en cours sont :

  1. Un projet de restructuration architecturale de la Résidence des Bords du Doux inscrit dans le développement durable. Il prévoit en effet la création d’une chaufferie au bois, la production d’eau chaude sanitaire par le solaire, des terrasses végétalisées, … un label Bâtiment Basse Consommation à la clef.
  2.  Un audit énergétique cofinancé par le Conseil Régional et l’ADEME qui a permis l’élaboration d’un programme pluriannuel d’économies d’énergie.
  3.  Une participation active au Pôle d’Excellence Rurale de l’Ardèche à travers la constitution de filières d’achat locales de produits alimentaires frais en partenariat avec les producteurs de proximité.
  4.  Des actions continues en faveur du bon emploi de l’eau avec dernièrement la mise en place d’équipements de robinetterie limitant le débit de l’eau au point de tirage tout en respectant les fonctionnements habituels, réduisant ainsi la consommation finale d’eau.
  5.  La mise en place de l’isolation de l’ensemble des combles de l’établissement financé par la Société TOTAL.