Groupement Hospitalier de Territoire

Depuis le 24 janvier 2014, les six établissements suivants : le Centre Hospitalier de CREST, le Centre Hospitalier de DIE, les HÔPITAUX Drôme Nord, le Centre Hospitalier de SAINT MARCELLIN, le Centre Hospitalier de TOURNON et le Centre Hospitalier de VALENCE étaient regroupés dans le cadre de la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) Rhône - Vercors.

Le 30 juin 2016, la convention constitutive du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) Rhône Vercors Vivarais a été signée par les établissements membres de la CHT historique auxquels ont été rattachés le Centre Hospitalier du CHEYLARD, le Centre Hospitalier de LAMASTRE et le Centre Hospitalier du Valmont à MONTELEGER. Cette convention constitutive a été adressée le 1er juillet 2016 par Jean-Pierre Bernard, directeur du Centre Hospitalier de VALENCE et directeur préfigurateur du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) à l’Agence Régionale de Santé Auvergne Rhône Alpes (ARS).

Neuf établissements publics de santé constituent le Groupement Hospitalier de Territoire Rhône Vercors Vivarais

 

LE GHT RHÔNE VERCORS VIVARAIS EN QUELQUES CHIFFRES

Les 9 établissements publics de santé qui composent le GHT Rhône Vercors Vivarais :

  • CH du CHEYLARD
  • CH de CREST
  • CH de DIE
  • CH de LAMASTRE
  • CHS le Valmont à MONTELEGER
  • HOPITAUX Drôme Nord (site de ROMANS SUR ISERE et site de SAINT VALLIER)
  • CH de SAINT MARCELLIN
  • CH de TOURNON
  • CH de VALENCE

Représentant :

  • 449 726 habitants, dont 35% ont moins de 30 ans, et 26% plus de 60 ans,
  • 1103 lits et places de Médecine Chirurgie Obstétrique
  • 299 lits et places de SSR Soins de Suite et de réadaptation
  • 324 lits de psychiatrie et des accueils locaux
  • 1307 places d’EHPAD
  • 198 places de SSIAD services de soins infirmiers à domicile
  • 10 places d’ESAD Equipe spécialisée Alzheimer à Domicile
  • 130 places d’Hospitalisation A Domicile (HAD)
  • 403 médecins (en Equivalent Temps Pleins)

 

Les instances du GHT 

  • Un comité stratégique et d'un bureau restreint
  • Une instance médicale commune et un collège médical de groupement
  • une instance commune des usagers
  • une commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-technique
  • une comité territorial des élus locaux
  • une conférence territoriale de dialoge-ue social

RESPECT DES ÉCHÉANCES, MOBILISATION DES ACTEURS

Les échéances ont été respectées. Comme le prévoit la réglementation, les instances - Conseil de Surveillance, CTE, CME, CSIRMT - des 9 établissements du GHT ont été saisies tout au long du mois de juin pour approuver la désignation du CH de Valence comme établissement support et émettre un avis sur la convention constitutive.

La mobilisation des directeurs d’établissements, des présidents de CME et des présidents de la CSIRMT est à souligner. Le vote unanimement favorable des instances reflète la volonté et l’implication des acteurs du GHT pour conduire une coopération entre hôpitaux publics de santé autour d’un projet médical partagé.

UNE RÉFLEXION ENGAGÉE DEPUIS FÉVRIER 2016

Le Centre Hospitalier de Valence, identifié comme établissement préfigurateur du futur groupement par l’ARS Auvergne- Rhône Alpes, à coordonner la réflexion territoriale en vue de la définition d’un projet médical commun et de axes de coopération en matière de projet commun de gestion. Ainsi et dès le mois de février 2016, un comité stratégique composé des directeurs d’établissements, des présidents de CME et des présidents de CSIRMT se sont mobilisés à plusieurs reprises et ont participé activement à la démarche d’élaboration.

Les travaux se poursuivront après la période estivale et porteront sur l’élaboration du Projet Médical Partagé, du règlement intérieur et la mise en oeuvre des instances du groupement (comité territorial des élus, comité des usagers ou commission des usagers de groupement, conférence territorial de dialogue social).

Des groupes de travail ont été désignés sur chaque thématique relatives aux mutualisations d’activités au sein du groupement : système d’information hospitalier, Information médicale de territoire, mutualisation de la fonction achats, coordination des instituts et des écoles de formation, formation continue. Ils soumettront aux membres du comité stratégique des propositions relatives à des objectifs communs élaborées de façon collégiale avant la fin du dernier trimestre 2016.

UN PROJET MEDICAL PARTAGÉ

Les établissements membres du GHT se sont engagés à travailler sur plusieurs axes :

  • l’accès aux soins urgents et non programmés
  • Le développement des prises en charge en ambulatoire
  • L’organisation des plateaux techniques notamment de biologie et d’imagerie
  • La prise en charge des personnes âgées
  • La psychiatrie dans ses interfaces avec les établissements du GHT
  • Le rôle des CHU

 

 

Le collège médical a réalisé une analyse cartographique détaillée décrivant l’offre de soins existante

Suite à cette analyse, sont inscrits en actions prioritaires :

  • La cardiologie,
  • La cancérologie et en particulier l’oncologie,
  • La prise en charge en HAD (Hospitalisation A Domicile) et les liens avec la médecine de ville,
  • La filière maïeutique (sages-femmes).